Biographie


  Le contrebassiste Eric Brochard est un de ces musiciens qui travaillent au corps leur instrument et continuent inlassablement de l'explorer. Comme si sa contrebasse devait parler sous l'assaut de ses doigts et révéler tout un monde d'histoires enfouies.
  Qu'il frotte, frappe, caresse, gifle ou pince les cordes, il parvient toujours à exhumer des sons bruts de décoffrage et dénués d'artifices. Et de cette étreinte tour à tour tendre et fiévreuse, naît une sorte de langage animal, vierge, venu de la nuit des temps.
  En privilégiant l'écriture (automatique) du geste, les rythmes versatiles, les parties mélodiques griffées par des accidents de parcours..., Eric Brochard confère à chacune de ses représentations un caractère cérémonieux et aléatoire en inventant une musique organique, en perpétuel mouvement. Une musique qui sonne comme une délivrance.

Né en 1968, ERIC BROCHARD débute la contrebasse dans la classe d’Andrée Ventre au C.N.R. de Poitiers, où il obtient son Diplôme d’Etudes Musicales en 1997. Il a perfectionné sa pratique instrumentale auprès de Jean-Paul Céléa,Bernard Cazauran, Bernard Salles ou Jorma Katronen, diversifié ses pratiques (musique contemporaine, musiques traditionnelles, musiques pour le théâtre, la danse, le cirque).

Résolument engagé sur la voie de l’improvisation, il se dirige vers des musiques plus aléatoires: Enregistrement de « solo I » et de « Fractal », création du trio [on], avec J.L. Guionnet et E. Perraud, travail en duo avec Claire Bergerault. Il est fondateur d' »Endlickeit Le Soir », avec X. Garcia. H. Poulsen et G. Roy. En 2008, Il rejoint Joseph Nadj et Akosh S. pour le spectacle « Entracte », où il rencontre Cécile Loyer avec la quelle il crée « Morpho(S) », duo minimaliste.

En 2009, le trio « SPOO » naît, avec Eric Vagnon et Nicolas Lelièvre. Eric intègre le collectif lyonnais ARFI (Association à la Recherche d’un Folklore Imaginaire) avec lequel il crée différents spectacles: Des ciné-concerts (Harry Langdon, Le Bonheur d ‘A. Medvedkine, des travaux avec différents compositeurs pour la Marmite Infernale (A. Savouret. M. Tadini). En 2012. il crée « Offrande » avec Marie-Anne Michel, danseuse sur un mât chinois.

Collabore ou a collaboré avec Akosh S., Marc Baron, Fred Blondy, Hasse Poulsen, Jean Luc Cappozzo, Guillaume Roy, Eric Groleau, Jacques Bonnafé, Didier Petit, Sylvain Kassap, Benjamin Duboc, David Chiesa, Eddy Boubaker, Dominique Pifarely, Fabrice Barré, Luc Bouquet, Véronique Magdalenat, Charlotte Hug, Ramon Lopez, Tim Berne, Scott Rosenberg…etc..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *