Le drone et l’organum.

 

Fusion acoustique, électronique, rythmique, harmonique de deux concepts musicologiques.
Subtil travail sur les matières, les épaisseurs, la couleur changeante d’un son distendu.
Située à la frontière tenue entre un rock noise expérimental, une esthétique résolument contemporaine et le drone électroacoustique, la musique de NOORG se refuse à entrer dans une catégorie définie. Les deux musiciens travaillent le son comme des sculpteurs de matière : tissant une toile complexe à partir d’un seul et unique fil continu, ils travaillent au millimètre, affinent les épaisseurs, déplacent les sources dans l’espace pour donner naissance à un paysage sonore acoustique, électronique, rythmique et harmonique.